LES QUESTIONS LES PLUS FRÉQUEMMENT POSÉES

DURA2= unique

qu’est-ce qui rend DURA² unique ?

Pour la plupart des applications, une durée de vie d’environ 10 ans est suffisante, mais qu’en est-il si un traitement sûr avec une longue durée de vie est nécessaire ? Heureusement, il y a DURA², la combinaison du meilleur des deux types sans leurs inconvénients.
Entre-temps, DURA² a également été breveté, ce qui signifie que notre processus reste unique.

DURA²: 2 fois le traitement, 2 fois le séchage, 2 fois la durée de vie prévue

Dans le traitement traditionnel, le bois est séché avant l’imprégnation et traité une fois. Pour DURA², toutes les étapes sont doublées.
Après avoir traité une première fois le bois séché à saturation avec des produits à base d’eau et de sel, nous laissons sécher le bois une deuxième fois afin que des fissures plus nombreuses et plus profondes apparaissent.
Ensuite, le bois est traité une deuxième fois à saturation avec cette solution saline dans la chaudière à haute pression, à laquelle on ajoute maintenant le colorant brun foncé.
Grâce à ce deuxième traitement, la partie non protégée (où il n’y a pas encore d’agent d’imprégnation après le premier traitement), qui continuera à se fissurer après le séchage, est également protégée.
De cette manière, nous obtenons presque le même effet qu’avec le bois créosoté, bien que le processus soit différent. DURA² est une protection préventive des fissures les plus profondes, tandis que la nature mobile de la créosote fait que la protection en profondeur intervient lors de la fissuration après l’installation Avec DURA², le produit est fixé dans le bois simplement parce que le produit à base d’eau n’est pas mobile.

DURA²: le produit pénètre dans les fissures profondes

Durée de vie prévue : 20 à 25 ans. 

Meer informatie over de verschillende behandelingen en het procedé.

Omdat we je hout twee keer behandelen: een eerste keer met een zoutoplossing met een maximale zoutconcentratie, en na een lange droogperiode, impregneren we het een tweede keer. Hierdoor dringt de zoutoplossing niet alleen het spintgedeelte twee keer binnen, maar kan het ook via de barsten in het kerngedeelte binnendringen. Die barsten verschijnen spontaan door droging. Daarom laten we je hout na de eerste behandeling volledig drogen zodat al het water eruit verdampt (het zout blijft in het hout), voordat het een tweede keer met de oplossing met maximale zoutconcentratie en het kleurmiddel onder druk wordt geïmpregneerd.

Pourquoi y a-t-il une plaque sur mes bois DURA² ?

La plaque donne non seulement un cachet élégant et unique à votre bois, qui se distingue des autres qualités, mais représente aussi notre garantie de 25 ans. Elle incarne la qualité supérieure du bois et indique l’année de production pour faciliter la traçabilité.

Quels sont les différents traitements possibles ?

PROCEDE

Chaque traitement d’imprégnation est réalisé selon le processus suivant :

1. Nous laissons sécher le bois frais de sorte que certaines fissures apparaissent déjà spontanément et qu’un maximum d’eau s’évapore des pores. Cela permet d’absorber une plus grande quantité d’agent d’imprégnation contrairement au bois frais (que dans le cas du bois frais).

BLANC FRAIS
BLANC SÉCHÉ

2. Ensuite, nous imprégnions ce bois séché jusqu’à saturation dans une chaudière à haute pression.

Voir aussi procédé.

DIFFERENTS TRAITEMENTS

Il existe différents types de traitements, en fonction du produit utilisé pour l’imprégnation et du procédé.

A. Traitement traditionnel, utilisé jusqu’en 2019 (jusqu’à la création de DURA²). Ce traitement peut être réalisé avec 2 types de produits :

Type 1 : traitement avec des produits à base d’huile, comme la créosote

Les produits à base d’huile étant mobiles, ils pénètrent plus profondément dans le bois, vers les fissures qui apparaissent spontanément. Par conséquent, la partie non protégée (= la partie où il n’y a pas encore d’agent d’imprégnation) est encore protégée, après que de nouvelles fissures apparaissent spontanément.
Le grand avantage de ce type de produit est donc la migration du produit et donc la durée de vie extrêmement longue du bois traité.
L’inconvénient, en revanche, réside dans les risques pour la santé et les brûlures.
Durée de vie prévue : 25 à 30 ans

Type 2 : Un deuxième type de traitement : le traitement avec des produits à base d’eau, à base de sels

Ce deuxième type de traitement est le « bois vert » comme on l’appelle dans la vie de tous les jours. Ce bois est utilisé dans plein d’applications comme bois de jardin, bois pour les jeux d’enfants, bois pour fruitiers, …

Avantage : Alors que le traitement avec des produits à base d’huile peut être nocif pour la santé, le traitement avec des produits à base d’eau, à base de sels, est inoffensif.
On rencontre souvent ce type de bois sous le nom de bois « vert », mais le traitement peut être tout aussi bon en brun clair ou foncé.
L’inconvénient de ces produits à base d’eau est qu’ils ne sont pas mobiles, c’est-à-dire que le produit reste dans la partie extérieure et ne peut pas se déplacer vers les fissures qui se développent spontanément dans le bois au fil du temps. Les jus, l’humidité et les insectes peuvent ainsi pénétrer plus profondément dans le bois par ces fissures, dans la partie non protégée, et c’est là que le processus de pourrissement commence. Ce traitement a donc une durée de vie beaucoup plus courte pour le bois.
Durée de vie prévue : 10 ans

Pour la plupart des applications, une durée de vie d’environ 10 ans est suffisante, mais qu’en est-il si un traitement sûr avec une longue durée de vie est nécessaire ? Heureusement, il y a DURA², la combinaison du meilleur des deux types sans leurs inconvénients.

Entre-temps, DURA² a également été breveté, ce qui signifie que notre processus reste unique.

B. DURA²: 2 fois le traitement, 2 fois le séchage, 2 fois la durée de vie prévue

Dans le traitement traditionnel, le bois est séché avant l’imprégnation et traité une fois. Pour DURA², toutes les étapes sont doublées.

Pour DURA², on va doubler ce procédé :

Après avoir traité une première fois le bois séché à saturation avec des produits à base d’eau et de sel, nous laissons sécher le bois une deuxième fois afin que des fissures plus nombreuses et plus profondes apparaissent.

Ensuite, le bois est traité une deuxième fois à saturation avec cette solution saline dans la chaudière à haute pression, à laquelle on ajoute maintenant le colorant brun foncé.
Grâce à ce deuxième traitement, la partie non protégée (où il n’y a pas encore d’agent d’imprégnation après le premier traitement), qui continuera à se fissurer après le séchage, est également protégée.

De cette manière, nous obtenons presque le même effet qu’avec le bois créosoté, bien que le processus soit différent. DURA² est une protection préventive des fissures les plus profondes, tandis que la nature mobile de la créosote fait que la protection en profondeur intervient lors de la fissuration après l’installation.

Avec DURA², le produit est fixé dans le bois simplement parce que le produit à base d’eau n’est pas mobile.

Avantages : inoffensif, sans odeur, pour tous usages, durée de vie jusqu’à 25 ans.
Inconvénients : aucun

DURA² : le produit pénètre dans les fissures profondes.

Durée de vie prévue : 20 à 25 ans.

Le bois traité avec DURA² est-il plus moins dangereux que le bois créosoté ?
Oui, bien sûr ! Le bois DURA² est aussi sûr que le bois imprégné traditionnel (vert) mais, grâce au double traitement, le produit pénètre également dans les fissures avant que le bois soit placé et reste presque aussi bien protégé que le bois créosoté.
Le bois DURA² devient-il également gris (tacheté) ?

Le bois DURA² grisonne également de manière naturelle, mais de façon homogène. Le bois créosoté a rapidement tendance à devenir tacheté, mais le bois DURA² conserve longtemps sa belle couleur brun foncé et grisonne uniformément après plusieurs années. 

Sur cette photo de septembre 2023 vous voyez comment a évolué la couleur d’un piquet placé en 2019 ; Pas encore de grisonnement, et certainement pas de taches.
Un avantage supplémentaire du bois créosoté était que les chevaux ne grignotaient pas leurs clôtures. En est-il de même avec le bois DURA² ?

C’était en effet un avantage des anneaux de clôture créosotés, mais on peut bien sûr se demander pourquoi ils ne les grignotaient pas.

Le bois DURA² n’a pas d’odeur et est sans danger pour les humains et les animaux, si bien que certains chevaux le grignotent. Mais nous constatons que cela se produit chez les chevaux qui s’ennuient, qui se trouvent sur un petit bout de pâturage et qui n’ont pas d’espace pour courir. Il est donc recommandé de disposer d’un pâturage spacieux et d’utiliser du fil conducteur électrifié .

Traitements-procedé

Quels sont les différents traitements possibles ?

Pour la plupart des applications, une durée de vie d’environ 10 ans est suffisante, mais qu’en est-il si un traitement sûr avec une longue durée de vie est nécessaire ? Heureusement, il y a DURA², la combinaison du meilleur des deux types sans leurs inconvénients.
Entre-temps, DURA² a également été breveté, ce qui signifie que notre processus reste unique.

DURA²: 2 fois le traitement, 2 fois le séchage, 2 fois la durée de vie prévue

Dans le traitement traditionnel, le bois est séché avant l’imprégnation et traité une fois. Pour DURA², toutes les étapes sont doublées.
Après avoir traité une première fois le bois séché à saturation avec des produits à base d’eau et de sel, nous laissons sécher le bois une deuxième fois afin que des fissures plus nombreuses et plus profondes apparaissent.

Ensuite, le bois est traité une deuxième fois à saturation avec cette solution saline dans la chaudière à haute pression, à laquelle on ajoute maintenant le colorant brun foncé.
Grâce à ce deuxième traitement, la partie non protégée (où il n’y a pas encore d’agent d’imprégnation après le premier traitement), qui continuera à se fissurer après le séchage, est également protégée. De cette manière, nous obtenons presque le même effet qu’avec le bois créosoté, bien que le processus soit différent. DURA² est une protection préventive des fissures les plus profondes, tandis que la nature mobile de la créosote fait que la protection en profondeur intervient lors de la fissuration après l’installation.

Avec DURA², le produit est fixé dans le bois simplement parce que le produit à base d’eau n’est pas mobile.

Avantages : inoffensif, sans odeur, pour tous usages, durée de vie jusqu’à 25 ans.
Inconvénients : aucun

DURA²: le produit pénètre dans les fissures profondes

Durée de vie prévue : 20 à 25 ans. 

Comment fonctionne la pression en autoclave ?

Le bois imprégné en autoclave peut être comparé à une éponge. Comme une éponge qui se gorge d’eau, le bois humide est également saturé, de sorte que plus rien ne peut y être ajouté. Le bois humide doit donc être séché au préalable afin que les pores puissent absorber le produit. Après le séchage du bois, l’air contenu dans les pores est remplacé par une solution d’imprégnation.

Dans un autoclave haute pression hermétiquement fermé, de puissantes pompes à vide aspirent autant d’air que possible de l’autoclave et du bois. Plus il est mis sous vide, mieux il absorbera la solution d’imprégnation.

Pendant l’aspiration de l’air, l’autoclave est imbibé de solution d’imprégnation jusqu’à ce qu’il soit complètement rempli.

Des pompes injectent ensuite la solution d’imprégnation en profondeur dans le bois en exerçant une pression extrêmement élevée. Une fois que le liquide nécessaire a pénétré le bois, l’excédent est aspiré dans un réservoir de stockage.

Enfin, une mise à vide finale est effectuée pour empêcher autant que possible que la solution d’imprégnation ne s’écoule du bois. 

Pourquoi ne pas imprégner le bois en une seule fois, mais avec une double dose de sels ?

Pour imprégner le bois, les sels sont dissous dans l’eau. Cependant, la concentration maximale en sels pouvant être dissoute est limitée. C’est pourquoi nous imprégnons une première fois le bois avec cette solution saline à concentration maximale, avant de laisser le bois sécher complètement pour que toute l’eau s’évapore et que les sels restent dans le bois. Nous imprégnons ensuite le bois protégé une deuxième fois avec cette solution saline à concentration maximale, pour que celle-ci pénètre à nouveau l’aubier et le protège, tout en imprégnant en même temps les fentes apparues naturellement lors du séchage. Le niveau d’imprégnation de l’aubier varie (selon l’essence de bois) en fonction du taux d’humidité du bois. La double imprégnation permet de protéger tout type de bois de façon optimale. Grâce à ce processus double, avec séchage complet entre les deux cycles, et à notre stock important, nous sommes en mesure de vous garantir la qualité unique DURA². 

Pourquoi n’ajouter le colorant marron qu’à la deuxième imprégnation ?

Même si la différence de pénétration est faible entre le traitement uniquement aux sels et le traitement aux sels + colorant marron, le colorant rend la solution plus visqueuse et réduit le taux de pénétration des sels. C’est pourquoi nous réservons le colorant, qui donne au bois sa belle couleur marron, à l’imprégnation finale et garantissons ainsi un résultat optimal. De plus, cette couleur brune reste plus en surface et vieillit de manière tout à fait naturelle au fil du temps.

Comment suivre la traçabilité de mes bois ?

Tout au long de la double imprégnation et du séchage, le bois est marqué d’un code unique qui permet de le suivre à chaque étape.

Le bois traité avec DURA² est-il plus moins dangereux que le bois créosoté ?

Oui, bien sûr ! Le bois DURA² est aussi sûr que le bois imprégné traditionnel (vert) mais, grâce au double traitement, le produit pénètre également dans les fissures avant que le bois soit placé et reste presque aussi bien protégé que le bois créosoté.

Le bois DURA² a-t-il une durée de vie aussi longue que le bois créosoté ?

La durée de vie est similaire. Nous croyons tellement en notre produit et en notre traitement que nous offrons une garantie jusqu’à 25 ans. En effet, nous sommes convaincus que notre procédé unique et breveté nous permet de protéger le bois de manière optimale.

Puis-je acheter du produit DURA² pour retoucher pour retoucher une découpe ou une imperfection ?
Ce sera bientôt possible. Suivez-nous sur Instagram et Facebook, nous tiendrons nos clients informés !
Un avantage supplémentaire du bois créosoté était que les chevaux ne grignotaient pas leurs clôtures. En est-il de même avec le bois DURA² ?

C’était en effet un avantage des anneaux de clôture créosotés, mais on peut bien sûr se demander pourquoi ils ne les grignotaient pas.

Le bois DURA² n’a pas d’odeur et est sans danger pour les humains et les animaux, si bien que certains chevaux le grignotent. Mais nous constatons que cela se produit chez les chevaux qui s’ennuient, qui se trouvent sur un petit bout de pâturage et qui n’ont pas d’espace pour courir. Il est donc recommandé de disposer d’un pâturage spacieux et d’utiliser du fil conducteur électrifié .

Créosote

Pourquoi choisir DURA² comme alternative au bois traité à la créosote, une substance interdite depuis le 30 avril 2023 ?
  • DURA² n’a rien à envier à la qualité du bois traité à la créosote. Cette solution, d’une part, constitue l’alternative idéale en termes de durabilité, et d’autre part, présente la même couleur marron.
  • Lorsque vous remplacerez vos poteaux en bois traité à la créosote, vous ne devrez pas racheter toute une clôture, car aucune différence de couleur ne se verra.
  • DURA² est une solution sûre et durable pour toutes les applications de bois à long terme.
  • DURA² est sûr, sans risque de brûlure pour le poseur et sans danger pour la santé de l’homme et de l’animal.
Qu'est-ce que la créosote ?

Si vous avez déjà fait installer une clôture créosotée dans le passé, vous vous souvenez sûrement encore de l’odeur âcre qui s’en dégageait, rappelant celle d’un nouveau revêtement routier en asphalte.

La créosote est également un dérivé (=produit dérivé) du charbon, obtenu lors du passage du charbon gras au charbon pauvre.

La créosote est un produit huileux composé de quelque 400 molécules organiques.

Avant 2019, son utilisation n’était autorisée que pour traiter le bois destiné à des applications agricoles ainsi qu’aux traverses de chemin de fer.

La créosote est un produit très efficace mais aussi très agressif. C’est pourquoi, depuis mai 2023, elle est désormais également interdite dans toute l’UE pour le traitement du bois destiné à l’agriculture.

Dès lors, la créosote ne peut être utilisée que pour le traitement des traverses de chemin de fer. 

Pourquoi la créosote a-t-elle été interdite ?

En 2019, la France a soudainement pris la décision d’interdire le bois créosoté dans le secteur agricole en raison des risques pour la santé. En effet, l’inhalation des fumées dégagées lors du processus de traitement sur base de créosote est cancérigène, et l’exposition au soleil des clôtures créosotées s’accompagnait souvent de brûlures et d’irritations aux yeux.

En raison de ces risques, l’utilisation a été restreinte avant même l’interdiction. Ainsi, les applications créosotées susceptibles d’entrer en contact avec l’homme étaient interdites, comme les équipements des terrains de jeux ou les clôtures de jardin, ou encore le bois utilisé dans les lieux publics.

À partir du 30 avril 2023, l’ensemble de l’Europe a suivi la France et, aussi bien la production que le commerce de bois créosoté ont également été interdits dans le reste de l’Europe.

Existait-il une alternative au bois créosoté avant 2019 ?

Avant l’interdiction de la créosote, l’utilisateur final pouvait également opter pour un traitement standard à base d’une solution aqueuse, principalement véhiculée par le sulfate de cuivre : le bois dit « vert », imprégné une seule fois. Il s’agit bien sûr d’un bon produit (à condition que le traitement soit effectué correctement), et surtout très sûr, mais sa durée de vie n’est que de 10 ans.

L’utilisateur final devait donc choisir entre du bois imprégné normal, d’une durée de vie d’environ 10 ans, et du bois créosoté, d’une durée de vie plus longue, mais avec les risques pour la santé énumérés ci-dessus.

Quelle est l'alternative au bois créosoté depuis 2019 ?

Bien sûr, vous pouvez toujours installer une clôture verte sans risque sur votre santé avec une durée de vie d’environ 10 ans. Evidemment, c’est un bon produit (à condition que le traitement soit fait correctement) et pour les applications où une longue durée de vie n’est pas nécessaire, le bois « vert »,  « wolmanisé » reste une très bonne solution.

Mais depuis l’interdiction soudaine du bois créosoté en France, CIBB/Palenbedrijf Lenaers a développé un nouveau traitement basé sur les mêmes sels que le bois « vert », un traitement sûr non dangereux donc, mais grâce au nouveau procédé breveté DURA², nous doublons la durée de vie ! Grâce à un DOUBLE TRAITEMENT AVEC DES PROCESSUS DE SÉCHAGE CONTRÔLÉS, nous arrivons à une durée de vie similaire au bois créosoté.

Pourquoi le bois créosoté a-t-il été vendu si longtemps s'il n'était pas sûr ?

Le bois créosoté a le grand avantage d’être très protecteur contre les moisissures, les insectes et la pourriture.

Le bois créosoté est imprégné d’un produit à base d’huile qui est mobile. Cela signifie qu’il peut s’infiltrer dans les fissures créées au cours des premières années de vie après l’installation. Le bois reste ainsi protégé pendant très longtemps, jusqu’à 30 ans.

Le bois traité avec DURA² est-il plus moins dangereux que le bois créosoté ?

Oui, bien sûr ! Le bois DURA² est aussi sûr que le bois imprégné traditionnel (vert) mais, grâce au double traitement, le produit pénètre également dans les fissures avant que le bois soit placé et reste presque aussi bien protégé que le bois créosoté.

J'ai encore des poteaux créosotés, que faire ?

Cela ne pose aucun problème, sauf si vous êtes commerçant. En effet, le bois créosoté ne peut plus être commercialisé.
Toutefois, l’utilisateur final peut encore en disposer. Si vous avez une clôture en bois créosoté, vous pouvez donc la garder, avec l’avantage que si l’un des poteaux n’est plus en bon état, vous pouvez le remplacer de manière invisible par un poteau DURA². 

Le bois DURA² devient-il également gris (tacheté) ?

Le bois DURA² grisonne également de manière naturelle, mais de façon homogène. Le bois créosoté a rapidement tendance à devenir tacheté, mais le bois DURA² conserve longtemps sa belle couleur brun foncé et grisonne uniformément après plusieurs années. 

Sur cette photo de septembre 2023 vous voyez comment a évolué la couleur d’un piquet placé en 2019 ; Pas encore de grisonnement, et certainement pas de taches.
Un avantage supplémentaire du bois créosoté était que les chevaux ne grignotaient pas leurs clôtures. En est-il de même avec le bois DURA² ?

C’était en effet un avantage des anneaux de clôture créosotés, mais on peut bien sûr se demander pourquoi ils ne les grignotaient pas.

Le bois DURA² n’a pas d’odeur et est sans danger pour les humains et les animaux, si bien que certains chevaux le grignotent. Mais nous constatons que cela se produit chez les chevaux qui s’ennuient, qui se trouvent sur un petit bout de pâturage et qui n’ont pas d’espace pour courir. Il est donc recommandé de disposer d’un pâturage spacieux et d’utiliser du fil conducteur électrifié.

30 avril 2023 : Fin du bois créosoté en Europe

À compter du 30 avril 2023, les poteaux à créosote pour vergers ne seront plus vendus. Le 14 octobre a été publiée une décision européenne dans laquelle, entre autres, la créosote est classée comme substance cancérigène.

Plus d’informations sur https://www.nfofruit.nl/nieuws/einde-verkoop-creosootpalen-in-zicht/

Artikel: « Limiting the use of creosote as a wood preservative​ »
Bron: https://echa.europa.eu

The use of creosote as an active substance in the EU is only allowed as wood preservative for two uses: utility poles for electricity and telecommunications, and for railway sleepers. The European Commission took this decision in October 2022, based on the opinion of ECHA’s Biocidal Products Committee (BPC) on the renewal application for this active substance.

Creosote is a mixture containing hundreds of distinct substances, including bi- and polycyclic aromatic hydrocarbons (PAHs), phenols and heterocyclic oxygen-, sulphur- and nitrogen-containing substances. Many of the substances in creosote are harmful to our health or the environment.

Under the Classification, Labelling and Packaging (CLP) Regulation, creosote is classified as a carcinogen in category 1B – meaning that it may cause cancer. It also meets the criteria for being a persistent, bioaccumulative and toxic (PBT) and a very persistent and very bioaccumulative (vPvB) substance. Due to these concerns, creosote meets the exclusion criteria under the Biocidal Products Regulation (BPR). It means that its use is not allowed on the EU market without a specific derogation. As there are currently no suitable alternatives available in certain Member States, the Commission granted the renewal for a maximum of seven years for these two specific uses of creosote.

EU countries can decide if they allow creosote-treated wood to be placed on the market for the two derogated uses and may authorise such products accordingly. On 31 January 2023, the Agency published a list of those Member States where creosote-treated railway sleepers and utility poles may still be placed on the market. The information available on this list came directly from the Member States. From 30 April 2023 onwards, placing these railway sleepers and utility poles on the market is only allowed in Member States listed on ECHA’s website.

Creosote and creosote-related substances are also restricted under the REACH Regulation (entry 31 of Annex XVII). In October 2022, France submitted a new restriction proposal to amend this restriction. This new proposal aims to reduce health and environmental risks associated with the reuse and secondary uses of wood treated with creosote. It is considered necessary as the current restriction is interpreted or applied differently across EU Member States, indicating that the existing regulatory management measures may not be sufficient to control the risks. In addition, the existing restriction is not aligned with the new provisions under the BPR. The BPR also does not cover any supplies of the treated wood after the first placing on the market in any Member State.

L’environnement

Pourquoi DURA² est-il plus respectueux de l’environnement que les autres produits ?
  • DURA² vous garantit un produit durable dans tous les sens du terme : grâce à notre double imprégnation unique, votre bois DURA² restera beau pendant 25 ans au maximum. En comparaison avec du bois non imprégné (ou moins bien imprégné), sa durée de vie plus longue entraîne moins de remplacements de bois et donc moins d’arbres abattus.
  • Contrairement à la créosote, la solution DURA² est un produit à base d’eau.
  • À la différence du béton et du plastique, le bois pousse naturellement et sa production ne rejette donc pas de CO2.
  • Nous utilisons du bois qui provient de nos pays voisins et non des essences exotiques, ce qui présente plusieurs avantages en termes de transport et d’empreinte carbone.
  • Nos élégantes plaques sont fabriquées aux Pays-Bas et ne doivent donc pas parcourir la moitié du globe pour arriver dans notre entrepôt.
  • Le bois imprégné sèche à l’air libre : pas besoin de séchoir.
  • Dès les premières étapes, le bois est stocké et imprégné au même endroit en Belgique, ce qui évite les trajets polluants.
  • Le bois reste sur le même site du début à la fin. Cette méthode est non seulement plus respectueuse de l’environnement, mais elle réduit également les risques d’erreurs et de dégâts. 
J'ai encore des poteaux créosotés, que faire ?

Cela ne pose aucun problème, sauf si vous êtes commerçant. En effet, le bois créosoté ne peut plus être commercialisé.

Toutefois, l’utilisateur final peut encore en disposer. Si vous avez une clôture en bois créosoté, vous pouvez donc la garder, avec l’avantage que si l’un des poteaux n’est plus en bon état, vous pouvez le remplacer de manière invisible par un poteau DURA².

Plaque dorée

Pourquoi y a-t-il une plaque sur mes bois DURA² ?

La plaque donne non seulement un cachet élégant et unique à votre bois, qui se distingue des autres qualités, mais représente aussi notre garantie de 25 ans. Elle incarne la qualité supérieure du bois et indique l’année de production pour faciliter la traçabilité.

Aubier et Cœur de bois

Qu'est-ce que le cœur et l'aubier ? Et pourquoi le cœur n'est-il (elle) pas imprégné ?

L’aubier est le bois non central d’un arbre : il est situé entre le cœur et l’écorce de l’arbre. L’aubier assure la circulation de la sève vers le haut et sert de lieu de stockage des nutriments. L’aubier est donc beaucoup plus tendre, il contient des sucs et peut donc pourrir s’il est exposé aux conditions climatiques s’il n’est pas traité.

Le bois de cœur ou duramen est la partie interne du bois correspondant aux anneaux de croissance les plus anciens formés, qui ne contiennent plus de cellules vivantes. Le duramen est un bois dur, compact, dense, sec et durable, souvent plus foncé que l’aubier. Cette partie du bois (le cœur) est beaucoup trop compacte et est imperméable à tout produit et à tout type de bois*. En effet, le cœur du bois ne peut être imprégné qu’à une profondeur de pénétration de 1 mm.

Il faut donc imprégner le plus profond possible la partie aubier (les anneaux annuels autour de l’âme) pour protéger le cœur. En effet, une fissure où il n’y a pas de produit peut entraîner l’infiltration d’eau et d’insectes dans le cœur et le pourrissement du bois à partir de là.

Grâce à un processus de séchage contrôlé de plusieurs mois avant la deuxième imprégnation, non seulement toute l’eau restante du premier traitement s’est évaporée (le sel reste dans le bois), mais nous provoquons également des fissures plus profondes vers le cœur du bois, de sorte que la solution saline pénètre non seulement deux fois dans la partie aubier, mais également dans la partie centrale via les fissures nouvellement créées.

*Selon le type de bois, il y a
– plus ou moins d’aubier
– la partie aubier peut être complètement ou incomplètement imprégnée.